Berryhill, un Shottle atypique

Semenzoo a rapidement disposé d'un second fils de Shottle testé sur descendance. Non seulement Berryhill ne ressemble pas à son père mais, en conservant les atouts d'une vache durable, il a aussi de quoi séduire les amateurs de types d'exposition. Même s'il remonte à Dellia, il comporte BW Marshall qui a été peu utilisé par cette catégorie d'éleveurs.

Dania Swendy Berryhill

Dania Swendy Berryhill TB-86 (Berryhill x NC Farmer x BP-82 Mtoto) à Soc. Agr. Aristide Minelli & Cesarina Pincella (Mantoue), photographiée en 2e lactation. Elle vieillit avec grâce en ayant produit 2-03 305 8220 3.94 3.47 et est souvent plus de 40 kg en seconde lactation. 6e des vaches de 4 ans au Dairy Show 2012. 2e 3-02 305 10 678 3.51 3.45.

Outre d'indéniables qualités démontrées, certains penseront d’emblée : que peut apporter de singulier Snow-N Denises Dellia ? On l'a déjà tellement vue via Durham, Dundee, Derry, Die-Hard, Empire, Dante, Mac, Throne ou encore Damion et plus récemment AltaIota. Les plus avisés répondront qu'il y a chez Berryhill - soit cinq générations après la mère fondatrice - du lait en quantité plus conséquente, de la persistance dans la production, des caractères fonctionnels, tout en conservant les caractéristiques des raffineurs de la famille. Argument supplémentaire, le pensionnaire de CIZ apporte énormément de sécurité puisqu'il en est à sa 6e indexation avec plus de 100 filles évaluées. Il en compte désormais 149 dans 115 troupeaux, quasiment toutes classifiées.

Meilleure progéniture

Enrico Dadati a acheté le taureau aux Pays-Bas. Il souhaitait tout simplement combiner le type de la famille de Dellia à la production de BW Marshall inaccessible en Europe. Il est probablement la personne allée à la rencontre du plus grand nombre de filles de Berryhill. « J'en ai vu 90 et j'ai revu beaucoup d'entre elles. C'est plutôt inhabituel dans notre travail. Mais, le programme du Concours européen 2010 comportait des présentations de descendances. Plus nous en rencontrions, plus il était évident que Berryhill avait la meilleure progéniture pour Crémone. » L'analyste de CIZ reconnaît que certains postes sont pour lui une expérience professionnelle. « C'est fou, ce que montrent les pis, leur irrigation. Il a une qualité d'ossature plate que je n'ai jamais vue auparavant. »

[...]


Des génisses d'expos

Giuseppe Beltramino a vu au moins 20 filles de Berryhill, en première, puis en 2e lactation. « J'ai aussi observé quelques filles de service qui ne sont encore que des jeunes génisses nées à l'automne. Les veaux ont tous un très beau développement, avec plus de la taille que ce qui était attendu. Certes, une partie d'entre elles est née d'accouplements dirigés sur des vaches de très bonne qualité, mais ces veaux sont destinés à faire des génisses de concours. »

La mention « Mister Class » utilisée a surgi dans les esprits italiens dès le début de la carrière de Berryhill. Beltramino, s'en explique : « Les aînées sont de très belles vaches, aux pis impressionnants qui n'ont pas bougé au niveau du plancher entre la première et la 2e lactation. Ces adultes sont assez laitières, elles ne sont pas les plus puissantes, mais cela se comprend aisément. Disons d'abord que Berryhill est un Shottle laitier et doté de très bons pis aux attaches incroyables. Derrière viennent des géniteurs de supers pis, Patron et Tesk, qui ne manifestent pas trop de puissance. Au final, cela donne des animaux plus typés et plus raffinés que ce qu'on

attendrait de Shottle.

 » Et de se référer à deux géniteurs d'un passé récent. « D'abord, il me rappelle les plus belles Inspiration avec de supers pis ; elles sont tellement bien faites dans l'allure corporelle, l'ossature plate et sèche, elles donnent l'impression d'être naturellement clippées. La ligne de dos est laitière et angulaire, elles ont du style et une encolure très longue. On ne les verra jamais trop grasses. Les gens qui ont connu et apprécié Inspiration savent de quoi je parle. Ensuite, on ne voit pas chez Berryhill de corps aux rondeurs de Mtoto/Prelude. Prelude a donné deux fils travailleurs - Mtoto et Outside - qui ont quelques points communs : ils n'étaient pas suffisamment angulaires en concours, c'est la raison pour laquelle Berryhill est à placer sur des squelettes de shows et prioritairement sur des lignées un peu musclées, sur ce qui vient de Outside ainsi que sur Outbound et Million qui sont les meilleurs fils de Outside. » Dadati le recommande lui aussi sur des vaches solides, dotées de largeur d'avant-main, qui ont besoin de raffinement. Il l'imagine bien sur du sang Prelude, Storm, Ralstorm, Boss Iron ou Active, tandis qu'il voit matière à accouplement prodige sur Scooby-Duu.

Pour le plus grand nombre

Didier Michalak, qui distribue le taureau en France, considère que ce géniteur convient au plus grand nombre de producteurs laitiers. « Au départ, nous avons constaté une sorte de compétition interne entre Struik et Berryhill, relate-t-il. Il nous a fallu faire la différence entre ces deux demi-frères très demandés et très différents, c'est alors qu'est née la mention Mister Class. Lorsqu'on prend en considération les opinions souvent trop rapidement préconçues des éleveurs – de toutes tendances – à propos des taureaux, notre enthousiasme initial à caractériser Berryhill l'éloigne sans doute de l'intérêt des producteurs laitiers. » Les atouts fonctionnels et morphologiques de Berryhill, ses bassins larges, ses supers membres, ses pis exceptionnels sont au cœur du propos de Michalak. « Je le recommande sur des lignées dotées d'avant-main. Ce n'était pas le point fort de Marshall et des quelques taureaux qui le précèdent. C'est d'ailleurs souvent le cas chez les géniteurs grandement contributeurs du caractère laitier. » Et comme les règles sont souvent suivies d'exceptions, il poursuit : « Et pourtant, j'ai vu de la puissance et de l'ouverture chez certaines de ses jeunes génisses. »

[...]

Trois tantes maternelles

Productive au cours de ses deux lactations (04-02 305 15 899 kg 3,50 % G 3,30 % P), Regancrest-JB Patron Tes - grand-mère de Berryhill - a été largement utilisée comme donneuse. Elle est, entre autre, la génitrice de trois pleines sœurs (par BW Marshall) qui ont donc les tantes de Berryhill, tantes dont les fils sont aujourd'hui promus après testage classique. Regancrest Tes 2 nous intéresse d'abord puisqu'elle est la mère de Berryhill. Elle s'est montrée très productive dès sa première lactation (02-04 305 10 749 kg 5,00 % G 3,52 % P). La confiance de CIZ manifestée à Tes 2 se juge aussi à la mise à l'épreuve de Sim-Al Heliodo (par Finley), mais la combinaison avec Shottle ainsi que la méiose ont été bien plus favorables à Berryhill. Ensuite, Regan-England Tera est la mère de Penn-England Temptation (Calbrett I H H Champion) chez Select Sires. Enfin Regan-England Tally est la mère de Regan-England Tully chez ABS et de AltaTribute (Hidden-View Best) chez Alta Genetics. Cette lignée compte évidemment des génomiques, comme Magor Hungry Aladdin, issu d'une pleine sœur de Berryhill, chez Semex Hongrie.

Guillaume Bélibaste

Article paru en intégralité dans Typex n°104 : je souhaite commander ce numéro

zp8497586rq
zp8497586rq

Article classé sous: Focus taureau

Vous pouvez ajouter une réaction.

Commentaires désactivé.

Tout droits réservés © 2009-2017 Editions COMEDPRO