Du O-Man à toutes les sauces !

À la lecture des index Interbull du mois d’août, on est surpris de voir l’extrême diversité des pays représentés dans le Top 30 des taureaux selon l’Isu. On découvre de plus en plus de pays à taquiner l’élite génétique Holstein. En tête, on découvre d’ailleurs un taureau testé en Pologne en la personne de Valjean, un fils d’O-Man. Au total, même si les USA dominent outrageusement ce classement avec 12 taureaux, on retrouve aussi bien des taureaux proposés par des unités allemandes, françaises, scandinaves, hollandaises, canadiennes ou encore britanniques. Bref, la génétique Holstein est devenue un petit village où tout le monde peut sortir des cracks. La concurrence est mondiale et le niveau ne cesse de progresser dans le monde entier. Par contre, lorsque l’on s’intéresse aux origines des leaders, le sentiment d’appartenir à un tout petit village se renforce encore. Pourquoi ? Eh bien, sur ces trente cracks, 25 sont des fils d’O-Man !

Bref, O-Man est certainement un grand taureau, mais il essaime sans doute un peu trop. Les unités l’utilisent un peu à toutes les sauces. Lorsque ensuite on regarde le classement morphologie, on prend un bon bol d’air avec nettement plus de diversité dans les origines : il y a plus de 17 pères à taureaux différents.

Là encore, on se rend compte à quel point la concurrence est mondiale, 7 nations sont présentes, même si là encore les USA sont les leaders incontestés. La tête du classement est occupée ici par Van Gogh, un fils de Goldwyn testé en Allemagne devant Struik, un fils de Shottle testé en Italie. L’Italie est d’ailleurs la seule nation à pouvoir concurrencer les États-Unis, puisque 6 des 30 meilleurs taureaux en morphologie sont testés chez nos voisins transalpins. Côté morpho, la France ne réussit pas à placer un taureau dans ce Top 30 ! Bizarre, d’autant plus que l’on trouve tout de même un taureau japonais. Pour trouver un taureau appartenant à une unité de section française, il faut attendre les 85e et 95e places. Décidemment, la morphologie n’est pas française !

Edito Typex magazine n°94 - août/septembre 2010 par Erwan le Duc

Article classé sous: Edito

Mots-clefs:

Vous pouvez ajouter une réaction.

Laisser une réaction

Tout droits réservés © 2009-2014 Editions COMEDPRO