Focus taureau Kings-Ransom P Richman

Sous l'influence des aïeules

 

Apporter de la variété au troupeau est une préoccupation qui pousse souvent à une lecture plus approfondie de la deuxième partie du classement. On y trouve les taureaux injustement considérés comme de second plan. Généralement, on y constate des origines plus diverses. Avec Kings-Ransom P Richman, il n'est même pas nécessaire de se donner ce mal puisqu'il cumule cette différence et un bon placement.

Burky Richman 2908-Grade

Burky Richman 2908-Grade à Burky Farms, New Philadelphia, Ohio.

Cette étrangeté au pedigree Potter x Moe x Lord Lily occupe la 31e du TPI américain du mois d'avril 2012, sans laxisme à l'égard de la morphologie. Il n'est pas seulement un spécialiste du pis, un très bon apporteur de pieds & membres, un excellent intervenant sur la forme laitière. Mais il apporte encore une quantité de lait raisonnable et surtout des caractères sanitaires qui influencent très largement la longévité. Tous ces arguments feront de Richman un partenaire intéressant pour les vaches de troupeau encore plus durables dès lors que Richman est issu d'une famille maternelle et de géniteurs qui présentent ces caractéristiques bien ancrées.

Origine peu usitée

Il ne faut toutefois pas confondre origine peu usitée et remède à la consanguinité, durablement installée dans la population, dont nous sommes tributaires. La mère de Richman, Kings-Ransom Moe Raisin se situe à un niveau de consanguinité très acceptable : 3,48 %, grâce à une ascendance maternelle plus variée. Potter est moins favorisé, avec 7,4 % liés à une forte charge de Elevation, Invanhoe et Apollo. Au final, Richman emmagasine 6,69 % de gènes communs.

Elevation intervient 8 fois avec une double présence de Patson Elevation Chris qui conduit à Blackstar, et Rora Elevation qui se manifeste dans les mêmes proportions.

Pawnee Farm Arlinda Chief se compte à 9 reprises, dont 6 pour conduire à Valiant lui-même trois fois pères de Tesk-Holm Valiant Rockie (Tesk).

Bell occupe 5 cases : dans l'ascendance maternelle de Manfred, il est le père de Southwind géniteur de Pasta, il est encore le père de Lou Etta dans le montage de Lord Lily, enfin il est le double grand-père de Celsius.

Par ailleurs, les deux apparitions de Ca-Lill Standout Cavalier (fils de Sunnyside Standout sur une mère EX-90 Ivanhoe) nous conduisent à considérer une prés

ence plus conséquente de l'aïeul Ivanhoe (10 fois) qu'il n'y paraît à première lecture.

Raisin, un curieux mélange

Mandel Moe, Lord Lily, Tesk, constituent un curieux mélange dont le déchiffrage peut être utile.

Mandel, indisponible en Europe pour cause de fièvre catarrhale en Californie, se manifeste davantage de nos jours dans les ascendances maternelles des géniteurs utilisés (Zenith, Zander, Zesty, Baxter…). Il demeure le père de Ricecrest Marshall, de Ricrescrest Murphy, de Manat, des taureaux peu influents dans l'hexagone ; de Mandel Moe aussi, dans le cas de Richman.

Curtmaid Richman 19923

Curtmaid Richman 19936 GP-80, à Curti Family Farms, CA, un troupeau commercial de plus de 1 000 vaches grades, dépourvues d'information.

Lord Lily n'a pas eu la place qu'il méritait sur bien des marchés. S'il n'est pas réapparu par la voie mâle, il laisse une empreinte indélébile dans la forme laitière, les pattes légèrement coudées et l'inclinaison des bassins des familles sur lesquelles il est intervenu. D'après les analystes, il pourrait contribuer à une part de la largeur et de l'apparence soyeuse de Richman.

[...]

Facilité d'accouplements

« Oui, elles évoluent avec l'âge, mais sans se surdimensionner, tant en conservant la qualité du pis, » considère VerBeek qui appuie les considérations de ses collègues qui voient dans le gabarit de Richman la raison de sa popularité aux USA, alors que Will considère qu'il mérite d'être protégé dans la profondeur corporelle.

Son pedigree est suffisamment différent pour qu'il puisse être utilisé sur de nombreux courants de sang, s'accordent à dire tous les observateurs. Rick VerBeek le voit très bien sur les Sanchez et les Shottle, tout en admettant qu'il pourrait apporter de la qualité laitière et du style à bon nombre de petites-filles de O-Man. Charlie Will y voit aussi un bel accouplement sur les petites-filles de Shottle, en complétant par ce qui porte du sang de Jocko. Kevin Jorgensen fait à son tour le rapprochement avec Sanchez et, évidemment, Alexander. « Il irait bien encore sur le sang Durham, tel que chez les filles de Mr Sam et Damion, et sur Planet aussi. »

Guillaume Bélibaste

Article paru en intégralité dans Typex n°106 : je souhaite commander ce numéro.

zp8497586rq
zp8497586rq

Article classé sous: Focus taureau, Génétique

Vous pouvez ajouter une réaction.

Commentaires désactivé.

Tout droits réservés © 2009-2017 Editions COMEDPRO